Plancher chauffant électrique

4 questions pour mieux comprendre le plancher chauffant électrique

Le plancher chauffant électrique est un système de chauffage. Le choix d’un plancher chauffant électrique dépend avant tout de la configuration de votre maison et des besoins que vous pouvez avoir.

Comment fonctionne un plancher chauffant électrique ?

Les planchers chauffants fonctionnent grâce à des résistances électriques qui sont placées sous le plancher. Les résistances chauffent l’air ambiant, qui se diffuse ensuite dans les différentes pièces de la maison. La température de l’air est ainsi homogène dans toute la pièce.

Les planchers chauffants sont particulièrement adaptés aux pièces de taille réduite et à l’habitat individuel.

Quels sont les avantages du plancher chauffant électrique ?

Le plancher chauffant est un système de chauffage qui présente de nombreux avantages :

  • Il permet une diffusion homogène de la chaleur dans l’ensemble des pièces ;
  • Il ne nécessite pas le raccordement à l’eau chaude ou à une chaudière ;
  • Son installation est simple et rapide à mettre en œuvre ;
  • Il permet de faire des économies d’énergie : il est en effet plus économique que les autres systèmes de chauffage ;
  • Il est silencieux ;
  • Il est écologique.

Quels sont les inconvénients du plancher chauffant électrique ?

Le plancher chauffant électrique est plus difficile à mettre en place que les autres systèmes de chauffage, ce pourquoi il est généralement installé dans des logements nouvellement construits.

Dans une maison déjà existante, son installation peut être envisagée dans le cas de gros travaux de rénovation.

Chauffage au sol

Comment contrôler le fonctionnement d’un plancher chauffant électrique ?

Il existe deux méthodes de contrôle : le contrôle par sonde de température d’eau et le contrôle par sonde à résistance chauffante.

Contrôle par sonde à température d’eau

Le principe de cette méthode est très simple : on mesure la différence de température entre le plancher chauffant et l’eau du circuit. Si cette différence est trop élevée, on augmente la résistance chauffante. Si cette différence est trop faible, on baisse la résistance chauffante.

Contrôle par sonde à résistance chauffante

Le principe de cette méthode est plus complexe : on mesure la résistance de la sonde à l’aide d’un multimètre (mesure de tension) et on compare les valeurs mesurées avec des valeurs théoriques. Si la résistance de la sonde est trop élevée, on baisse la résistance de la sonde. Si la résistance de la sonde est trop faible, on augmente la résistance de la sonde.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.